Les réseaux sociaux…

Quelle invention MERDIQUE. Effectivement ça permet de retrouver des gens perdus de vue, au début c’est chouette, on discute un peu, alors tu deviens quoi ? et blabla et blabla et puis on passe à autre chose.  Mais en fait ça s’arrête là (souvent) et ça ne recréé pas le lien qui s’est rompu.

Alors oui ça permet de partager des photos, de voir les photos des autres, mais c’est tellement mieux de les voir ensemble pour pouvoir en discuter non ?

Ca permet de communiquer oui (surtout si comme moi tu as des gros problèmes de réseau et que les messages de plus de 3 lignes ne passent pas) mais en même temps un coup de téléphone ça permet d’entendre le son de la voix de l’autre.

Alors oui tu peux t’informer sur différents sujets, apprendre des choses, mais en réalité trop d’information tue l’information, et puis toutes ces informations sont-elles essentielles, apportent-elles du positif ? J’en doute. Sinon tu t’abonnes à certaines newsletters ou tu vas sur les sites qui t’intéressent (quand tu en as envie !) (Profites-en pour faire du tri dans tous les innombrables mails que tu reçois !)

C’est vrai que c’est toute une communauté, que ça informe sur tout plein d’événements qui permettent de se rassembler, de rencontrer des gens. Mais ça c’est cool de le faire dans la vraie vie aussi  (sans avoir besoin de face de bouc !)!

Parce que à part tout ça, la dessus, tu erres sans but, tu perds ton temps, tu te compares aux autres et te dénigres, tu vois tellement de choses idiotes et inintéressantes, tu espionnes (mal mal), tu te fais du mal aussi des fois (quand tu fouines sur le facebook de ton ex). BREF ça ne fais pas vraiment avancer tout ça non ?! On essaie une petite désintox ?

#facebook #instagram #etc.etc.

Publicités

2 commentaires sur “Les réseaux sociaux…

  1. Hello ! Un petit tour sur ton blog, presque jumeau de nom (la parenthèse psy) 😉

    Ma consommation de RS a évolué avec le temps je dois avouer (et encore, je n’utilise que FB). Plus jeune, je partageais beaucoup de chose sur mon « mur » ou celui des autres puis petit à petit, FB s’est résumé à : messenger, conversation de groupe pour organiser un événement et suivre des pages professionnelles pour alimenter ma pratique pro justement ! J’ai moins de 100 « amis », se ne sont que des personnes de mon entourage proche. FB peut, comme tu là si bien souligné, être toxique: la comparaison nous déprime. Forcément, nous nous montrons toujours sous notre meilleur jour, est-ce réaliste et authentique pour autant ? J’en doute…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s